la-psychologie

Les méthodes de thérapie comportementale et cognitive sont devenues depuis quelques années une aide très efficace  pour traiter les troubles du comportement et les comportements addictifs comme le sevrage tabagique, les jeux compulsifs, phobies, boulimie… Ces approches brèves permettent de résoudre de nombreux problèmes qui peuvent nous gâcher la vie.

Il est souvent difficile de vouloir changer des comportements profondément en place, de mauvaises habitudes récalcitrantes et heureusement que l’on puisse recourir aux thérapies comportementales et cognitives En TCC, pas de longues séances sur le divan pour remonter aux traumatismes de l’enfance. Il s’agit d’une approche concrète et brève, pour apprendre à modifier des modes de vie qui gênent au quotidien comme mettre fin à des dépendances chroniques. En effet, qu’il s’agisse de tabac, d’alcool, de jeu voire d’addictions sexuelles, la thérapie comportementale et cognitive  propose d’élaborer des stratégies pratiques pour mettre fin à ces besoins et autres comportements compulsifs, le plus  souvent complété par des médicaments. Dans la plupart des cas le traitement fonctionne parfaitement.

Les TCC deviennent également des alliés indispensables dans le traitement de nombreux troubles psychologiques comme l’anorexie et la boulimie, les troubles obsessionnels compulsifs, les phobies et même dans certains cas d’hyperactivité ou  d’insomnie… Les méthodes de thérapie comportementale permettent de suivre un traitement non seulement pour guérir mais aussi pour éviter les rechutes ou les récidives. Les thérapies comportementales ont littéralement « révolutionné » les psychothérapies. Bien sûr, il ne s’agit pas de méthode miracle, mais les TCC continuent de prouver leur efficacité dans de nombreux domaines. Si leur importance est connue dans les dépendances ou les phobies, on ignore souvent  qu’elles s’avèrent utiles pour lutter contre les phobies sociales.

En effet, les méthodes de relaxation,  sont une aide précieuse mais le plus souvent ne suffisent s pas à traiter ce trouble en profondeur. C’est là que les TCC ont leur importance. Elles vont utiliser notamment le jeu de rôle pour permettre d’exposer progressivement le patient atteint de phobies à des situations qu’il redoute. Il va alors apprendre non seulement à les affronter  mais aussi à réprimer les pensées négatives qui l’assaillent  du style, je ne suis pas à la hauteur, tout le monde me regarde…. Au final, dans la pratique on constate que ces thérapies comportementales et cognitives s’avèrent extrêmement efficaces et que les personnes souffrant de ces divers troubles sortent guéries de la thérapie en des laps de temps relativement courts et sans récidiver.