La pratique de la psychologie doit être réservée à des professionnels qui disposent d’un titre ou d’une certification professionnelle ou même d’un diplôme obtenu par une formation fondamentale universitaire dans le domaine. Il est possible de trouver sur internet la liste des établissements validés par les autorités et qui proposent une bonne formation en psychanalyse. Il est même possible de trouver la liste des sortants et exerçants dans le domaine grâce au registre de l’ADELI. 

Consulter un psychologue à partir de quand?

Ce n’est pas évident de se le dire mais il est important de recourir au service d’une thérapie cognitive lorsque ce que l’on fait face à des troubles de la personnalité. Le signe évident que l’on doit faire appel à une psychothérapie est lorsque ce que l’on commence à avoir une vie sociale difficile ou que l’on fait face à des traumatismes liés à l’enfance ou survenus à l’âge adulte. Il est possible aussi d’envisager une thérapie si l’on a des difficultés relationnelles professionnelles. L’avantage d’un psychologue est qu’il n’est pas nécessaire d’être prescrit par un médecin, il est possible d’y aller de son plein gré ou encore à la demande de son entourage. Il n’est pas aussi nécessaire d’être sous médication si l’on travaille avec un thérapeute. Par contre dans certains cas, un psychologue peut travailler de concert avec le médecin traitant pour plus d’accompagnement du patient. suivez ce lien pour plus d’informations

Le premier rendez-vous ?   

Il n’y a pas de formule exacte pouvant répondre correctement à cette question, il existe une grande diversité de pratique et le premier contact du thérapeute se fait en fonction des cas et du patient à suivre. Généralement les séances de psychothérapies sont centrées sur la personne. Et le plus important est de ne pas avoir d’appréhension vis-à -vis du pratiquant. Le “psy” cherchera un point d’ancrage pour tout le temps de prise en charge, jusqu’ à ce que les deux entités jugeons que le patient est apte à se prendre en main et avoir une vie satisfaisante. Dans un premier contact et durant le temps de suivi, l’interaction se fera sous forme de questions réponses. Cette pratique permet à chacun de jauger si le praticien peut répondre à ses besoins et si le patient est à l’aise durant la thérapie. Tous deux peuvent à tout moment clôturer la séance et si besoin le patient peut demander à être orienté vers une psychologie plus expérimentée ou plus adaptée à sa situation. S’il y a accord entre les deux parties, il suffira de convenir des rendez-vous à faire. Le reste sera défini par l’affinité développée au fur et à mesure du suivi. 

Le choix de son psychologue ?

Comme tout professionnel de la médecine et de tout ce qui a trait à la bonne tenu de la santé d’une personne, chacun peut faire le choix d’être suivi ou traité par une institution, ou un cabinet  libéral exerçant à titre personnel. Il est aussi possible de choisir son praticien selon le type de thérapie ou le type de psychothérapie recherché. Il existe plusieurs types de spécialisation que l’on peut trouver facilement, ses spécialisations sont choisies lors de la formation. Ainsi, il est possible de trouver des spécialistes en neuropsychologie, psychologie du travail, psychologie généraliste, psychologie cognitive et motricité pour les enfants, et même des psychologues pour enfants ou personne nécessitant une aide permanente. Mais selon les cas, le plus simple est de demander conseil à votre médecin traitant car il est le plus apte à orienter le choix. Si ce n’est pas possible, vous pouvez  recourir au regroupement de professionnels de la psychologie, et en dernier lieu, s’informer sur les sites en ligne et les forums spécialisés.