Les moyens et les méthodes utilisés par la psychologie sociale

la-psychologie

Publié le : 19 mars 20153 mins de lecture

la-psychologie

Les débuts de la psychologie sociale remonte au début de XXème siècle aux Etats-Unis. En fait, la psychologie sociale est une branche de la psychologie qui part du principe qu’il existe des processus psychologiques qui déterminent  le fonctionnement de la société et la façon selon laquelle l’interaction sociale va  s’effectuer.

En psychologie sociale l’ensemble de ces processus sociaux déterminent les caractéristiques de la psychologie sociale humaine. La psychologie sociale étudie la détermination mutuelle entre l’individu et son entourage social. Par ailleurs, cette discipline scientifique analyse les aspects sociaux du comportement et le fonctionnement mental. Il  existe plusieurs approches de la psychologie sociale comme la psychanalyse, le conductisme, la psychologie postmoderne et la perspective des groupes. La psychanalyse considère que la psychologie sociale consiste à étudier les différentes pulsions et répressions collectives, provoquées à l’intérieur de l’inconscient individuel pour influer sur le collectif et sur le social.

Le conductisme considère la psychologie sociale comme étant l’influence sociale et c’est pourquoi elle concentre ses efforts sur le comportement de l’individu concernant l’influence de l’environnement ou celui des autres Pour la psychologie sociale postmoderne, la psychologie sociale consiste à analyser l’ensemble des composants formant la diversité et la fragmentation sociale. En ce qui concerne la perspective des groupes, chaque ensemble de personnes constitue une unité d’analyse dotée de sa propre identité. Or, la psychologie sociale étudie les groupes humains comme un point intermédiaire entre le social-dépersonnalisé et l’individu-particulier. Dans la pratique moderne la psychologie sociale s’intéresse également à la communication persuasive comme la publicité. Elle inscrit l’objet d’étude dans un système d’échanges socio-économiques ou socio-politiques à multiples enjeux, dans lequel une organisation, dotée d’intentionnalités, cherche à orienter les différents comportements des publics, également dotés d’intentionnalités, de manière à ce que ces comportements contribuent à réaliser les objectifs de l’organisation.

Les enjeux liés à la communication peuvent être classés en trois catégories, représentant trois types de communication persuasive. Premièrement, la subsistance économique et le développement organisationnel : la communication qui a pour objectif d’influencer les publics Dans ce cas on parle de la communication externe des entreprises et de la publicité commerciale. Secundo, pour assurer l’intérêt général et le bien public via la communication d’utilité ou de santé publique, provenant des organisations de service public ou d’associations (e.g. campagnes de prévention). Troisièmement, participer au pouvoir politique en utilisant les méthodes de psychologie sociale et de communications des organisations et des hommes politiques aussi dénommées propagande politique.

Plan du site